LES TRIUMPH TR3 de JOHNNY

La TR3 de Jean Pierre…..

« Souvenirs souvenirs…. » comme le dit Johnny Hallyday dans une de ses chansons.

« On a tous quelque chose de Johnny » comme il a été souvent répété au cours des émissions sur Johnny, lors de son décès.

Et bien oui, moi j’ai eu, il y a fort longtemps, quelque chose de Johnny !

Je n’ai jamais été un fan de Johnny …. je n’ai trouvé aucun disque de lui dans ma petite discothèque mais le hasard a fait que j’ai possédé une de ses toutes premières voitures : une TRIUMPH TR3 A.

Circonstances de cette acquisition.

En juillet 1964, dans le cadre de mes études supérieures à Toulouse, je me trouvais à Paris pour un stage au CEA (Commissariat à l’Energie Atomique). Ayant toujours rêvé d’avoir une TR3, je tombe sur une annonce de vente de TR3 dans le journal L’EQUIPE (à l’époque il y avait une très petite rubrique d’annonces, à l’intérieur en bas de page…si mes souvenirs sont bons). Je me suis rendu à l’adresse indiquée : un garage MERCEDES sur le bld Voltaire à Paris. Là j’ai trouvé la voiture de mes rêves, une TR3 blanche de 1960, intérieur rouge, avec overdrive, roues fils, porte bagages, un volant bois (pas un Nardi) et ~ 50000 Km au compteur. La voiture immatriculée en W (garage) m’a été présentée comme ayant appartenu à un chanteur.

 Achetée, si je me souviens bien, 9000 Fr (prix de vente en 1960 : ~ 16000 Fr) J’ai ramené la voiture à Brive (ma ville natale) par la route par une chaude journée d’été , ….sans surchauffe ! (voir photos de la voiture prises devant la maison familiale).

 

 

 

 

Ce n’est que bien plus tard en voyant des photos sur la vie de Johnny HALLYDAY que j’ai réalisé que ma TR3 avait bien été la sienne.

En me penchant très récemment sur l’histoire des voitures de Johnny (infos glanées sur le Net et celles rapportées dans le livre de Jean BASSELIN « JOHNNY HALLYDAY mes Motos et Voitures d’exception » Edit. Hugo Motors – 2017 ) Johnny aurait eu au moins 2 TR3 :

Sa première voiture une TR3 blanche (15 LJ 75) qui lui aurait été offerte en 1960 par son manager Johnny STARCK alors qu’il n’avait pas encore 18 ans. Ce serait celle que l’on voit le plus souvent en photo avec intérieur bleu et 2 phares LP intégrés dans la grille de calandre ( photo de gauche, ci-dessous)). D’après J. BASSELIN elle aurait été rapidement accidentée et remplacée par une seconde (421 JY 75) en attendant la livraison d’une JAGUAR Type E 3,8 L.

 Cette seconde TR3 blanche, intérieur rouge, roues fils, porte bagages et ce fameux volant spécial on la retrouve en photos : l’une, en noir et blanc, avec Johnny assis sur l’aile avant de la voiture ; l’autre, avec Johnny accoudé à la portière, prise en bas des Champs Elysées par le célèbre photographe R. Depardon (photo en noir et blanc dans le livre) et en couleurs ci-dessous, à droite. Ces photos attestent donc bien ce que l’on m’avait dit.

 

Dans le livre de J. Basselin on voit Johnny au volant d’une TR3 de couleur sombre (photo en noir) non sous-titrée ! Johnny a-t-il eu une 3ième TR3 ? (Dès le début et tout au long de sa vie Johnny a « consommé » beaucoup de voitures  …. !).

Vie corrézienne et disparition de la 2ième TR3 de Johnny :

Comme le montre les photos j’ai apporté quelques modifications à la voiture, à savoir l’application de 2 bandes rouges, style rallye, et l’adjonction de 2 paires de feux (LP et anti-brouillard)….qui m’ont été volés peu de temps après à Toulouse !

 

 

 

 

Après avoir bien profité de la TR3, nombreux aller-retours Brive<->Toulouse …balades en Andorre, Espagne et dans le sud de la France, j’ai dû la remiser pour 16 mois, devant partir au service militaire ….très très loin..

A mon retour, début 1967, j’ai dû m’en séparer étant embauché à Paris, lieu qui je ne sais pas trop pourquoi, ne m’a pas apparu très approprié pour profiter de cette voiture….. ce qui ne m’a pas empêché d’acquérir 2 ans plus tard, en 1969, une PORSCHE 356 SC cabriolet utilisée au quotidien pour aller bosser, voiture trouvée encore via une annonce dans L’EQUIPE !

Suite et fin de « l’histoire de cette TR3 » :

Je l’ai vendu à un briviste qui l’a revendu quelques années plus tard en Haute Corrèze….et la voiture aurait été détruite lors d’un accident …..triste fin.

PS : Je viens de retrouver, soigneusement conservé dans un carton, quelques reliques de pièces détachées de la TR3 : durites neuves et anciennes … et un cabochon de feu arrière légèrement abîmé que j’avais remplacé. Avis aux amateurs, collectionneurs de tout ce qui a rapport à ce « Héros » qu’est devenu Johnny…On ne sait jamais il y en a bien un qui garde précieusement un mégot de Johnny… c’est du n’importe quoi !!!

Jean Pierre Boutot

Vice-Président du VABC (Véhicules Anciens Brive Corrèze)

 

© 2017 VABC

Créé avec Wix.com