Un Dimanche d'immersion en Périgord Noir

Dimanche 16 Septembre 2018,

Escapade périgourdine, avec des visites de grands classiques de la région, mais quoi de plus
normal pour l’une de ces dénommées «  journées du patrimoine ».


Le rendez vous de départ, fixé sur l’aire du Teinchurier, regroupe pratiquement tous les
participants, 18 véhicules venus de divers points de la région, voire un peu plus loin puisque
certains inscrits étaient venus de la Creuse !


Trajet très agréable, sinué et varié, pratiqué avec la prudence nécessaire en raison de la
présence de nombreux cyclistes, qui nous amène jusqu’à l’aire prévue pour le traditionnel
casse-croûte du milieu de la matinée à Salvignac-Eyvigues ; buffet très fourni comme à
l’accoutumée, et les conversations s’engagent.


L’étape suivante nous amène au château de Marqueyssac : visite assez rapide commentée
par un guide sur l’historique du château, les divers travaux et aménagements, la réfection
des toitures en lauzes, et la création et l’entretien des haies de buis –caractéristiques de ce
château- ; le tout accompagné par plusieurs générations de paons, pas toujours silencieux…
Ensuite, chacun part visiter le parc, selon un parcours choisi parmi les divers itinéraires
proposés.


Descente ensuite au restaurant à Laroque-Gageac où un menu typiquement périgourdin
nous sera servi, patrimoine oblige ! La présidente fait une rapide allocution, notamment
pour rappeler qu’au cours de la prochaine réunion du bureau, les destinations des sorties de
l’année prochaine seront fixées, et que toutes propositions en ce sens seront les bienvenues.


Après ce repas, direction le château de Castelnaud qui, pour l’occasion, avait mis l’accent sur
les activités médiévales, composantes essentielles de son prestigieux –mais pas toujours
facile- passé : descriptions et commentaires sur les équipements militaires de l’époque :
armures pour chevaux et cavaliers, description des armes utilisées épées, catapultes etc…
Incongruité : les commentaires sur les armes étaient faits en anglais par des anglais, avec
traduction en français par un interprète : surprenant, après la guerre de 100 ans, on pensait
raisonnablement que « l’occupant » avait été bouté hors de France !


Retour ensuite vers Brive par la vallée de la Dordogne.


Merci aux organisateurs pour cette très agréable journée, avec un temps superbe idéal pour
ces visites, et, « cerise sur les calandres », merci également aux participants dont la quasi-
totalité est venue en véhicules anciens.

Photo Marie Roudniansky et Catherine Marty

Texte Dominique Dezillie

© 2017 VABC

Créé avec Wix.com